Traversée Açores – Lorient

J1

Position : 41d10N 25d04W
Distance parcourue sur 24h: 181Nm
Distance pour Lorient : 1006 Nm

Ça y est, nous voici partis pour la dernière traversée du voyage, 2ème étape de cette longue transat retour. A 19h nous avons largué les amarres, dit au revoir à Alex Sarah et Arnaud de Ken Buan et Roi Baco, ainsi qu’à nos charmants voisins de ponton de Pomme d’Amour, en donnant RDV aux premiers de l’autre côté dans quelques semaines.
Nous avons avancé un peu notre date de départ, la météo de la semaine suivante semblant de moins en moins favorable, mais c’est toujours difficile de faire le bon choix sachant que les prévisions sont à peu près fiables à 3 jours…
Elle est particulière cette traversée, si près, si loin à la fois…. On se projette dans les retrouvailles avec nos proches, on voudrait déjà y être, mais il ne faut pas perdre de vue cette grosse semaine de navigation qui nous attend, et qui ne sera pas forcément facile.
Au vu des prévisions c’est parti pour un long bord de près avec du vent plutôt régulier et pas trop fort. On se prépare à se faire secouer un peu.
Au départ il faut se dégager de l’anticyclone des Açores, on prend le parti de tirer vers le nord au près serré avec un appui moteur tant que le vent est faible, pour avoir un meilleur angle par la suite.
A minuit le vent commence à forcir, on déroule le solent er on coupe le moteur. On croise plusieurs cargos dont un qui passe près derrière nous sans répondre à la VHF.
Le jour se lève, gris et humide, nous prenons le premier ris. Le vent tourne un peu et on file maintenant au travers sur la route directe, 105Nm parcourus sur les dernières 12h, ça booste ! La houle de travers nous malmène un peu, ça dort beaucoup sur Siminoé aujourd’hui … Bises à tous !

J2

Position : 43d04N 21d09W
Distance parcourue sur 24h: 212Nm
Distance pour Lorient : 797 Nm

Nous rentrons comme nous étions partis il y a 11 mois dans le Golfe de Gascogne, sur un grand bord de travers, où le bateau va vite en route directe. Allure qu’on a en fait rarement eue dans le reste du voyage.
Un vent réel de 17Nds, un ris dans la GV (le vent apparent grimpe vite), et une belle journée avec 212Nm en 24h…c’est cool, néanmoins on ne va pas faire trop de pronostics sur la date d’arrivée, on est encore loin et le vent va mollir sur la fin, mais on espère bien être arrivés pour l’anniversaire du capitaine:-).
A part ça, c’est froid et grisaille, on reste blottis a l’intérieur. On reprend petit à petit le rythme de traversée, pancakes au petit déjeuner, lasagnes aux épinards à midi et pas mal de jeux de société pour cette nav sans CNED.
Pas vu de bateau de la journée. Blaz est à 60Nm sur notre babord, nous pensons fort à eux sur leur petit bateau avec cette houle de travers, difficile de rester au sec.
On a fait un peu de casse cet après midi, une vis qui solidarise les chariots de rail d’écoute de GV s’est arrachée, Valentin a pu réparer en passant un bout de dynema. On vous dit à demain !!!

J3

Position : 44d45N 17d04W
Distance parcourue sur 24h: 206 Nm
Distance pour Lorient : 595 Nm

Il paraît que nous sommes en juillet …. On m’aurait dit octobre je n’aurai pas été surprise ! Du gris, du gris, du gris … Un peu de crachin comme variante, et de temps en temps un rayon de soleil qui perce entre les nuages. Pas de coucher ni lever de soleil, pas de dauphins non plus, ni même de physalies qu’on a tant vu jusqu’aux Açores. Les seules animations de la journée furent les 2 cargos croisés ce matin qui arrivaient pile face à nous. On a beau essayer de savourer cette dernière traversée, la première moitié est bien monotone, mais on ne va pas se plaindre, Siminoé continue de filer bien vite et droit sur Lorient… Au risque de jouer des tours à ceux qui voudraient nous accueillir à l’arrivée.

La houle qui s’était un peu allongée est devenue bien croisée au passage du front ce soir, ça vole dans tous les sens dans le bateau mais ça devrait se calmer dans la nuit. On navigue toujours sous un ris dans 15 à 20Nds de vent.

On vous dit à très vite ….!

J4

Position : 46d00N 13d04W
Distance parcourue sur 24h: 190 Nm
Distance pour Lorient : 411 Nm

On revit !
Hier après diner les nuages se sont enfin espacés et le paysage a repris des couleurs, ça change tout. On a aussi fêté la moitié de la traversée.
La nuit a été superbe avec un beau ciel étoilé et 2 gerbes fluos derrière le bateau avec le plancton qui illuminait même les salles de bain par le hublot de survie.
Le vent a molli dans la nuit et on a remis la toile après le petit dej, et envoyé le gennaker.
Plaisir de mettre enfin le nez dehors, regarder cette grosse et longue houle. A midi je sors regarder des oiseaux de mer qui font un joli balai devant les étraves, et j’ai la surprise de voir un aileron le long de la coque, les dauphins sont de retour, un petit groupe qui joue dans les étraves et d’autre plus loin qui font des pirouettes a 2m au dessus de l’eau, c’est toujours aussi magique.
Ce soir le vent remonte et le ciel se couvre de nouveau, on a rentré le gennaker et repris un ris pour la nuit.
On pense arriver le 5 dans la soirée, selon le vent qui sera très faible sur la fin.

J5

Position : 46d50N 08d52W
Distance parcourue sur 24h: 184 Nm
Distance pour Lorient : 230 Nm

Jamais vu une nuit aussi noire … Pas la moindre étoile, pas de lune, pas de plancton lumineux, tout semble avor été englouti. Ajouté à cela une grosse houle qui nous faisait partir dans des grands surfs dans tous les sens, on n’a pas passé la meilleure des nuits. En début de soirée on avait pris le second ris après un surf à 17Nds, mais on a continué à bien se faire secouer.
En fin de nuit le vent a molli et Valentin a relâché les ris, doublant au passage Andanza, un Freydis 46 que nous avions connu à Horta (petite fierté du capitaine:-) ). Il faut dire que le courageux équipage est en mode convoyage depuis le golfe du Mexique jusqu’à Roscoff, ça fait quelques milles !
Le vent continue à faiblir et on avance maintenant sous gennaker, juste à la limite pour bien avancer, pourvu que ça dure le plus loin possible. On n’échappera probablement pas au moteur pour terminer…. Mais pour le moment ça avance toujours super bien, quelle belle traversée de ce point de vue là…
On voit la pointe Bretonne s’approcher sur les cartos et on pense avec joie à l’arrivée, dans moins de 2 jours si tout va bien.
Les paris sont donc ouverts sur l’arrivée à Lorient, port de Kernevel. Vous avez jusqu’à demain 21h heure Française pour vous prononcer en mettant un commentaire sous ce post, que nous découvrirons à l’approche des côtes. Ti Punch à bord pour le gagnant:-)!!

J6

Position : 47d19N 05d56W
Distance parcourue sur 24h: 126 Nm
Distance pour Lorient : 107 Nm

Histoire de déjouer tous les pronostics, le vent est bien vite tombé et nous venons de faire 24h de moteur.
On a affalé la GV, et à ce moment on a vu une baleine à une centaine de mètres sur notre droite. Comme nous étions au moteur nous nous sommes arrêtés, et nous avons eu la surprise de la voir ressortir à quelques mètres de nos étraves, énoooorme !!!!!
La nuit a été assez tranquille, toujours aussi noire et avec un peu de crachin. Nous avons passé la matinée à traverser le rail des cargos qui vont de Ouessant au Cap Finistère, sans difficultés. Dans l’après midi on a profité d’une demi heure d’éclaircie pour faire une pause baignade par 3000m de fond : génial !! Fraîche mais vivifiante après ces journées de traversée. Il ne fallait pas louper le coche car le brouillard est bien vite retombé. Le vent revient peu à peu, nous avons coupé le moteur et ça avance tout doux.
Nous devrions arriver au port de Kernevel demain dans l’après midi … Et nous réjouissons d’avance du barbecue chez Kiki.

J7

Au fait …. nous sommes arrivés ! Quelques peu happés par la joie des retrouvailles et quelques « aléas » d’arrivée, les journées sont passées à 100 à l’heure.

Retour sur cette dernière journée de navigation qui nous aura réservé bien des surprises, des bonnes et des moins bonnes…
Juste après notre délicieuse baignade, la brume est revenue, le vent a son tour et nous avons pu remettre les voiles. Dans la nuit il a fallu refaire du moteur pour avancer, puis le vent s’est levé au moment de croiser les cargos, puis une nuée d’une trentaine de bateaux de pêches à proximité des Glénans, sur un bord de près alors que la météo annonçait du vent arrière. En fin de matinée le vent a finalement tourné et nous avons hissé le spi, puis ciel s’est finalement découvert, pour un fabuleux finish vers l’île de Groix. Mon grand frère est venu jusqu’à la point de Kerroch pour immortaliser le moment.
Tout à l’émotion de cette arrivée, nous avons réussi l’exploit de talonner dans le chenal de Lorient, en s’écartant pour laisser passer le ferry, nous avons heurté un rocher, endommageant un safran. Nous avons pu arriver jusqu’au port de Kernével, absolument furieux contre nous même. Dès l’arrivée Valentin a plongé pour inspecter les dégâts, un quillon arraché, un safran cassé, des éraflures sur la coque mais pas de voie d’eau. Nous étions clairement dépités de terminer ainsi le voyage et de compromettre les semaines de navigation qui nous restaient pour cet été. Notre bateau étant à la fois notre moyen de transport et notre hébergement jusqu’à fin aout, une immobilisation immédiate en chantier devenait assez vite problématique, c’est le lot de tous les voyageurs en bateau.
Finalement les choses se sont étonnamment vite décantées, après un échange avec le constructeur du bateau dès le lendemain matin, pas de safran neuf dispo avant octobre, mais il s’avérait que nous pouvions tout à fait continuer à naviguer quelques semaines avant de passer en chantier, au moins pour redescendre le bateau vers un chantier plus près de chez nous. Notre assureur de son côté nous autorisait à intervenir sur le safran pour faire une réparation de fortune afin de convoyer le bateau, et à grouper l’expertise avec le passage en chantier dès le safran neuf disponible. Le moral remonte en flèche, c’est le début d’une nouvelle aventure : reconstruire un safran ! Nouvel entretien téléphonique avec le BE d’outremer pour valider la solution envisagée. Dans la foulée Valentin démonte le safran abîmé, la mèche est sérieusement tordue il nous faut trouver quelqu’un pour essayer de la redresser.
Le jour suivant, nous avons la bonne surprise de la visite de Bernard que nous avions connu lors de notre mission VSF au Sénégal, et qui s’apprête à repartir en mission avec son bateau. Au cours de la discussion il nous indique l’atelier Celtinox pour aller reprendre la mèche. Valentin finit de détruire le safran pour extraire la mèche et nous partons aussitôt chez Celtinox, ils sont bien perplexes sur la possibilité de redresser la pièce mais OK pour faire un essai. Sur le trottoir d’en face se trouve le chantier JPK qui construit des bateaux de course, nous passons les voir pour essayer de se procurer la mousse haute densité à injecter dans le safran. Après un moment d’échanges, nous repartons avec tous les matériaux pour faire la strat du safran, et RDV le lundi pour injection de la mousse. Pendant ce temps Celtinox a réussi à redresser partiellement la mèche. Et voilà, en 48h tout est mis en place pour que nous puissions reconstruire le safran et repartir dans quelques jours, on ne pourra que louer la disponibilité et l’efficacité des professionnels concernés, Outremer, Axa, Celtinox et JPK, cela fait vraiment chaud au coeur, et nous rappelle une nouvelle fois à quel point la France est riche de savoir faire.
Le jour suivant c’est mon autre grand frère qui nous fait la surprise de venir nous voir depuis Annecy 🙂 … Depuis notre arrivée il fait un temps fabuleux en Bretagne, et nous savourons ce retour à terre et ces retrouvailles.

N’oublions pas le pari que nous avions lancé … cela a été bien serré ! Nous sommes arrivés à l’entrée du port ce mardi à 16h46, 6 jours et 20h après avoir quitté Terceira, une belle moyenne malgré les 2 derniers jours sans vent, on l’aime ce bateau !

C’est donc Anne Vé la grande gagnante, à 2 mn près, suivie de Gérard, fin connaisseur maintenant, et Evelyne qui avait bien ciblé aussi.

On vous dit à très vite les amis !

27 réflexions sur “Traversée Açores – Lorient

  1. Ah merci pour ces nouvelles! Je commençai a trouver le temps long!
    Bon profitez au max de vos proches et sonnez nous quand vs arrivez vers Ré. Grosses bises de ns 4

    J'aime

  2. je pose une réclamation… Mon estimation d’arrivée de 13h11 ne tenez compte…
    – ni de l’arrêt baignade,
    – ni de la séance photos au large de Groix,
    – ni de la touchette des rochers…
    Bref, j’avais tout bien calculé. Mais vous n’y avez vraiment pas mis du votre…

    J'aime

  3. Bienvenue à toute votre famille après cette belle aventure…Je suis la maman de Christophe et je vous suis avec grand plaisir depuis votre semaine de rêve à New York . Je tiens à vous remercier pour votre blog magnifique. Affectueusement.
    Claire Barth.

    J'aime

  4. Merci de nous donner les mensurations de Simon (en anticipant son inévitable croissance) pour que Mama Tissu lui fasse un nouveau « bragou braz » sénégalais.
    Bernard/Aranui

    J'aime

  5. Ah! on se demandait où vous étiez passés!!!
    Bien heureux que tout se soit arrangé pour vous… continuez de naviguer tranquille, l’esprit léger!
    Merci Carine pour tous ces beaux récits, ces belles photos… qui va nous faire voyager maintenant?!!! Sûr que cela va nous manquer!
    En attendant de vous revoir… gros bisous à tous, passez un bel été!
    Famille Rousseau

    J'aime

  6. Coucou Siminoe j’espère que vous allez bien,vous avez beaucoup de chance de rentrer à votre maison.Gros bisous Lison.

    Une grosse pensée pour vous qui êtes sur Larmor, je vois que vous avez trouvé les bonnes adresses pour réparer et continuer votre balade vers La Rochelle. Ici nous nous sommes éclatés à Lisbonne et continuons de nous rapprocher de la méditerranée. Ce soir nous dormons à Albuferia. Grosses bises des Krysfils

    De gros bisous à tous je pense fort à vous nous n’avons pas rencontré d’autre bateau pour l’instant mais j’espère que ça viendra. Vous nous manqué tous !!
    Soizig ❤

    J'aime

    1. Coucou Krysfil et merci pour les news ! Nous sommes tjrs a Kernevel… Les reparations avancent ! Nous aurons bientôt 3 safrans, on pourra meme en garder un en souvenir, arf arf …!!!
      Renan nous avons vu ton frere ce matin, il nous a bien vendu Tahiti, quand est ce qu’on repart ???????
      Bisous !

      J'aime

  7. Nous sommes ravis d’avoir de BONNES nouvelles… Si vous allez voir le feu d’artifice du 14 Juillet à La Rochelle, nous serons très contents de vous y retrouver ! Salut Camille comment ça va ? Je prends ma première leçon de voile cette après-midi, je te raconterai… gros bisous à tous

    J'aime

  8. Coucou la p »tite famille
    En vacances, nous avons loupé votre retour, bienvenus et faites-nous signe quand vous êtes dans le coin! Bel été à vous, bises

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s