Açores – Sao Jorge et Terceira

Açores suite et fin …. décidément cette dernière étape aux Açores nous aura réservé de belles surprises ! A part la météo avec une brume quasi omniprésente dès qu’on prend un peu d’altitude… nous aurons été comblés, en particulier par les rencontres, que ce soit avec les Açoriens d’une gentillesse incroyable, ou les bateaux de voyage avec un petit groupe super sympa qui s’est constitué au fil des soirées à Flores puis Horta.

C’est ainsi que nous quittons le port d’Horta à 4 bateaux, les petits devant, les grands derrière : d’abord Blaz, puis Roi Baco nous larguons les amarres avec Krysfil, mais très vite on voit que quelque chose ne va pas … nous ne sommes pas du tout manoeuvrants, après quelques tours dans l’avant port nous décidons de retourner au ponton en manoeuvrant sur les 2 moteurs. Le problème est très vite diagnostiqué, en changeant une vanne du circuit hydraulique des safrans, les flexibles ont été inversés … donc quand un safran tourne à tribord, l’autre part dans le sens inverse, ça marche beaucoup moins bien 🙂 ! Tout est vite remis en ordre, on purge le circuit et on repart.

Jolie nav d’une vingtaine de milles, nous avons échangé pour la journée Erwan et Lison de Krysfil contre Noémie. Nous rattrapons Blaz, occasion de se faire de jolies photos en nav, et arrivons dans le petit port de Velas un peu après Roi Baco et Krysfil.
Nous passons une bonne soirée sur Roi Baco et partons le lendemain à la découverte de l’île et notamment ses « Fajas » spectaculaires plateaux effondrés au pied des falaises. Nous faisons une jolie rando le long de la côte entre 2 Fajas. La végétation est surprenante, les vignes côtoient les bananiers, les tomates et même les roses trémières. Les arums poussent le long des chemins, et les routes sont bordées de murets de pierre de lave, et d’hortensias.

De retour au port nous voyons arriver Ken Buan et partons ensemble pour la fête du village. Dans une rue de la petite ville, des mètres de tables en continu, lampions et fanions, on distribue le repas à tout le village : soupe, sardines grillées, fromage et sangria. l’ambiance est très sympa et encore une fois on se dit que demain on se couchera plus tôt ;-).

Le lendemain nous reprenons la route pour Angra de Heroismo sur l’île de Terceira à 55 Nm, et cette fois c’est Camille qui va sur Krysfil et Soizig et Erwann qui viennent avec nous. Encore une belle nav bord à bord entre copains, c’est extra. Arrivés à Angra, avec les fêtes de la St Jean le port est bondé, nous nous retrouvons finalement les 4 bateaux à couple au ponton des ferrys, ça fait un peu ‘Dalton’, et la config parfaite pour l’apéro du soir, sur Siminoé pour les grands et les enfants sur Krysfil. Blaz est accueilli par les enfants au bout de la jetée à coup de cornes de brume.

Nous avons la visite d’une autre famille qui termine son voyage sur un timing un peu différents. Leurs enfants sont enchantés de croiser enfin des copains.
La ville de Angra est classée au patrimoine mondial de l’Unesco, particulièrement pour son architecture coloniale des 16e et 17e siècles, ponctuée de ruelles pavées, de maisons colorées aux balcons en fer forgé, de rues animées d’échoppes et de restaurants. les fêtes de la St Jean (Sanjoaninas) y sont célébrées pendant 10 jours avec des manifestations sportives, des processions, spectacles de rue et courses de taureaux.
Une régate est organisée dans le cadre de ces fêtes, nous nous inscrivons. Simon est invité à bord de Blaz, quel honneur !. Lui qui visitait ce bateau avec des étoiles plein les yeux (un bateau presque à sa taille), n’est finalement pas très fier dès que nous partons en mer et que ça commence à gîter. Il comprend mieux ce que c’est que de traverser l’Atlantique sur un monocoque de 24 pieds.
Une soirée est organisée pour les participants, et nous poursuivons dans les rues de Terceira en fête : musique, chars décorés (promis, demain on se couchera plus tôt !!), chouette ambiance. Un dernier tour en ville le lendemain matin, au programme fanfares et procession, puis le port se remplit peu à peu pour le clou des fêtes semble-t-il, le lâcher de taureaux. Nous attendons de voir le début avant de prendre la mer avec Krysfil …. mais plus sur la même route. Les au revoir sont émouvants, cette fois nous sommes bien au bout de l’aventure, et même s’il y a de l’autre côté les retrouvailles avec nos proches, les 1200 Nm qui nous en séparent font qu’on ne peut pas s’en réjouir tout se suite, il y a encore de la route à faire, et pas de plus simples.
Cristel sort son accordéon pour l’occasion, cela restera un souvenir mémorable ! Nous nous quittons sous les clameurs de la foule réunie pour le lâcher de taureau.
Peu après la sortie du port, Krysfil fait demi tour pour avarie de safran, nous poursuivons jusqu’à l’autre port de l’île, Vitoria de Praia où Blaz est déjà arrivé, ils partent le lendemain pour Granville, nous passons une dernière soirée avec eux et leur larguons les amarres le lendemain matin.
Derniers préparatifs pour nous, les yeux rivés sur la météo…. bientôt le départ.

2 réflexions sur “Açores – Sao Jorge et Terceira

  1. Bonjour les amis, Ambrym est arrivé samedi 25 à La Trinité. 9 jours et 19 heures depuis Praia. Pas de problème en route si ce n’est la température carrément fraîche, plusieurs jours de brouillards où l’AIS a été bien utile vu le nombre de cargos…on vous souhaite une bonne traversée ! Dominique et Nathalie

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s