De Cuba aux Exumas

Hier à 20h nous prenions le chenal pour quitter Cuba à la tombée de la nuit …. et ce matin nous nous réveillons aux Bahamas, on a un peu de mal à le croire !

Le départ de Cuba n’aura pas été des plus simple… une fois les formalités faites nous sommes allés au mouillage devant la marina, pour remplacer nos joints de safran, et nous finissons au coucher du soleil. Le vent souffle en rafales, dans l’abri du chenal, dont la sortie est assez délicate avec peu de fond par endroits, nous tentons sur ces arguments de négocier une nuit au mouillage avant de partir, mais les autorités ne veulent rien entendre. Nous voici donc partis, hissons la GV de nuit, et partons pour un grand bord de près vers les Bahamas.
Nos visas nous ont été repris, alors nous croisons les doigts pour ne pas avoir de problème qui nous obligerait à refaire route vers Cuba…
Des Au revoir avec Seaview par VHF, et dire que nous prévoyions de passer la soirée avec eux 😦 !

Après 2 semaines à terre, nous ne sommes plus amarinés, et ce départ nocturne ne facilite pas les choses, aussi le diner est assez sommaire, et les enfants vont vite se coucher. David et Nathalie, que nous avons rencontrés à la marina nous ont donné des waypoints pour une route d’arrivée bien dégagée au cas où nous arrivions de nuit, mais nous préférons prendre un ris pour ralentir le bateau et arriver de jour.

La navigation aux Bahamas demande un peu de préparation, quand on regarde les cartographies électroniques, on a d’abord du mal à localiser ces centaines d’îles minuscules et en proportion très distantes. Au premier abord il semble impossible de naviguer tellement il y a de rochers affleurants partout … Il est indispensable d’avoir les ‘explorer charts’, cartes papiers où figurent les waypoints des différents passages entre patates de corail, rochers et bancs de sables, et de bien ouvrir bien les yeux.
Les Ragged et les Exumas sont des chapelets d’îles en ligne, avec à l’ouest le côté « bank » avec 1 à 5 m de profondeur d’eau, et côté est, l’océan avec des fonds qui plongent brutalement à 1500m. Aussi quand on veut avancer vite on passe côté océan, et pour le mouillages paradisiaques et navigations dans 2 m d’eau turquoise, on va côté bank, par quelques passes appelées ‘cuts’.

Ragged Island – Hog Cay (76Nm):
Nous arrivons au petit matin à Hog Cay et mouillons un peu loin de la plage, dans 3m d’eau car le soleil bas ne nous permet pas de bien voir les fonds, il y a 2 autres voiliers. Nous faisons école puis partons explorer la côte en annexe, un peu de snorkeling et nous débarquons sur la plage. Nous sommes subjugués par ce paysage, sable blanc, eau cristalline, falaises de roche blanche… les Tobago Cay viennent de perdre leur première place 😉 !
Il y a une petite construction, « Hog Cay Yacht Club », où les bateaux de passage ont laissé des décorations à leurs noms, et des fauteuils, et même un coin barbecue tout propre avec tous les instruments de cuisine qui vont avec. Vraiment accueillant tout cela au milieu de rien.

Ragged Island – Watercays (53Nm):
Le timing pour rejoindre nos invités à Georgetown ne nous permet pas de suivre la route côté bank, aussi nous prenons la passe sud pour tracer côté océan.
Il parait que nous sommes en pleine période de pêche du « Mahi Mahi » ou dorade coryphène, aussi nous mettons nos lignes à l’eau, plus motivés que jamais. Au bout de 10 mn, la ligne file. 20 mn de combat pour ramener un énorme barracuda qui a déglingué mon leurre fétiche, Diablo du Portugal, grrr !!! Séance photo, et on remet la bête à l’eau, ici aussi le risque de ciguatera est élevé et on ne mange pas les barracuda. Nous donnons peu de chances à celui ci, car le temps qu’on le remonte il avait de belles entailles sur les flancs, certainement mordu par un plus gros. Changement de leurre, on remet à l’eau et 15 mn après, un nouveau barracuda, qu’on relâche bien vite. 10 mn plus tard encore un autre, que l’on perd en le remontant, au moins on n’aura pas à le décrocher ! Comme on est assez tenaces … on remet la ligne à l’eau … ça ne met pas longtemps à mordre, mais cette fois, même en serrant le frein du moulinet à fond, la ligne continue à filer, c’est du très très gros…. qui finit par emmener toute la ligne, fin de l’épisode, 2 leurres out et 0 poisson à manger !

Nous prenons la passe de Melita Cay pour rejoindre les Watercays, cette fois nous sommes seuls au monde à l’abri de cette petite île perdue au milieu de l’océan, c’est un sentiment extraordinaire. C’est tellement beau que je me jette à l’eau à peine l’ancre plantée… je remonte à bord par l’échelle de bain, et vois alors sous mes pieds passer un énorme requin !! C’est un requin nourrice, tout à fait inoffensif, mais qu’il est impressionnant !
Le lendemain nous partons faire un peu de snorkeling avant de reprendre notre route, il y a beaucoup de courant, mais les coraux et les poissons sont magnifiques.

Georgetown (43Nm):
5nds de vent du nord, nous partons au moteur pour Georgetown, par le raccourci Hog Cay Cut, où nous nous présentons juste avant la marée haute …. car il n’y a qu’un mètre d’eau à marée basse ! L’approche dans ces eaux turquoises est éblouissante, et au delà de la passe l’eau passe du vert au bleu électrique.
Nous longeons ensuite Great Exuma jusqu’à Georgetown, et mouillons devant l’île attenante, Stocking Island, plus abritée.

Ici il y a un ‘cruisers net’, réseau de navigateurs, qui anime un échange à la VHF tous les matins, avec d’abord le briefing météo, puis les annonces sur les animations du jour, les arrivées/départs de bateaux pour qui veut se présenter, un temps pour exposer ses pb techniques et faire appel aux compétences des autres navigateurs, et les petites annonces. L’ambiance ici est vraiment très cool et conviviale.

Le lendemain le vent s’est levé, impossible de traverser la baie en annexe pour aller chercher mon frère et sa famille, nous repartons mouiller Siminoé devant le village, le plus près possible du petit pont qui permet d’accéder au lac.
Il est dimanche, tout est fermé dans le village, nous finissons pas trouver un hôtel où nous savourons en burger/wifi pour rattraper notre retard de connexion en attendant les cousins … 3 mois que les enfants font le compte à rebours !
Nous nous faisons bien arroser en annexe pour rentrer au bateau, et repartons au mouillage de Stocking island.

Stocking island

Petit tour de repérage sur la plage ‘beach volley’, une bonne bière au Chat’n Chill et la surprise de voir des raies dans 10 cm d’eau au ras de la plage, devant le ‘conch salade bar’ (bar à la salade de lambi).

Le lendemain nous partons marcher sur la côte océan de l’île, puis les enfants profite de la plage, du terrain de beach volley et du jeu de dames en livre services, pendant que les parents testent les hamacs. Valentin fait connaissance avec Ronaldo du Conch salad bar qui fait la démonstration de la préparation de lambi en moins de 2mn, notre vie va changer !!! Un coup de marteau au bon endroit, on passe la lame du couteau, et le voilà sorti de sa coquille, cela va épargner des heures de supplices à nos futures victimes. Sa préparation du lambi cru, au jus de citron vert, est délicieuse.

Les enfants rentrent à la nage au bateau et se font quelques émotions avec les raies qui leur passent dessous.

Guana Cay

Le lendemain nous allons mouiller vers Guana Cay après un petit slalom entre les patates de corail. Le vent du nord nous glace un peu mais nous partons quand même faire un peu de snorkeling, et finissons la journée en beauté avec un apéro plage, sur cette île paradisiaque pour nous seuls, et un petite tortue qui vient nous voir.

Le lendemain il faut déjà retourner vers Georgetown pour le vol retour … ces quelques jours sont passés vraiment trop vite, déjà les au revoir 😦

Le vent souffle fort, nous attendons une journée de plus pour poursuivre notre montée dans les Exumas.

Une réflexion sur “De Cuba aux Exumas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s