République Dominicaine – Los Haïtises

Après cette semaine bien remplie à la marina, entre excursions, école et préparation des étapes suivantes, nous partons pour le parc naturel de Los Haïtises, au fond de la baie de Samana.Nous faisons l’erreur de partir en laissant le gennaker à poste, il est roulé, mais dès la sortie du port, une forte rafale s’engouffre et gonfle une poche dans la voile, il faut l’affaler au plus vite, mais nous sommes dans le chenal et la mer est très agitée à cet endroit. Avec le vent la voile claque violemment au fur et à mesure qu’on relâche la drisse, il est difficile de l’attraper, nous finissons par la ramener par le côté du bateau, mais elle plie au passage 4 chandeliers… nous sommes très mécontents de nous. Voilà un petite leçon pour nous rappeler à quel point il faut toujours anticiper et comment les choses peuvent très vite dégénérer. Retour au port pour remettre tout cela au propre, nous voyons débouler le douanier à mobilette, mais sa venue est plutôt bienveillante. Une demi heure plus tard nous repartons. Nous nous dirigeons vers l’ilot Pajaros, où l’on voit en principe énormément d’oiseaux, mais, peut être à cause du mauvais temps, nous n’observerons pas grand chose. Nous poursuivons jusqu’à la baie de San Lorenzo, une baie dans la baie de Samana, bien abritée du capot, où nous rejoignons les bateaux copains.
Nous partons ensuite en annexe explorer la mangrove, qui est superbe, nous croisons des oiseaux peu farouches, nous laissons les annexes pour emprunter le sentier qui mène à un éco lodge, le paysage est magnifique, rizières et montagnes en arrière plan.
Le lendemain nous allons tous explorer les grottes, où les indiens Taïnos ont laissé des peintures rupestres et des pétroglyphes. On peut y voir des poules mangeant un crabe, des requins, un chaman ou des enfants ‘emballés’ (sépulture).
Nous terminons ses balades par une dernier repas ensemble à l’éco lodge. Gros pincement au coeur en se disant que c’est la dernière fois que cette bande d’enfants est réunie ainsi …. quel bonheur cela a été de voir leur groupe, de 6 à 16 ans, toujours joyeux et bienveillants les uns envers les autres, s’épanouissant dans cette vie de liberté au plus près de la nature, partageant aussi les joies du CNED et mille jeux et chansons. Echanges de livres, photos, entre bateaux avant le départ en traversée pour Cuba.
Nous apprenons à ce moment qu’un autre bateau copain vient de s’échouer sur les côtes cubaines, nous sommes profondément tristes pour eux, ils sont heureusement sains et saufs.
C’est avec tout ce mélange d’émotions que nous partons pour 2 à 3 jours de traversée vers Cuba, dernière nav à 3 bateaux, nos routes se séparant là.

Une réflexion sur “République Dominicaine – Los Haïtises

  1. Ahhh le coup du gennak qui « poche », pour nous c’était l’éolienne qui avait trinqué, puis son mâtereau et enfin le support des panneaux solaires qui avait faillit partir à l’eau…. Ensuite, on pense bien à le laisser sur le trampoline, ce Mr Gennak !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s