BVI – Virgin Gorda

80 milles à parcourir, un vent qui doit se renforcer tout au long de la journée … le départ est fixé à 4h du matin avec les bateaux copains pour cette nav vers les BVI (« BiViAille » !!). Nous levons l’ancre, les bateaux ont tourné, la nôtre est tout près du Catana devant nous, mais ça passe, nous voici partis, avec 12 Nds de vent pour démarrer en douceur. Au lever du soleil le ciel nuageux se teinte quelque minutes de rose, donnant des reflets fantastiques à la mer, puis la grisaille reprend le dessus Le vent monte dans la matinée comme prévu jusqu’à 25 noeuds et la mer se forme. Il y a énormément de bateaux sur l’eau c’est toujours surprenant ici. On regarde à l’AIS, 2 voiliers en route comme nous, ils font 45 m de long, le ton est donné pour les BVI !

Nous visions Necker Island, petite île au nord de Virgin Gorda, mais nous arrivons sous un bon grain, à ne plus y voir grand chose à la barre … à part que ça déferle méchamment de chaque côté du mouillage de Necker Island, et qu’avec ce temps il est impossible de voir les patates de corail dans l’eau, donc nous changeons de plan et prenons le chenal pour entrer dans le Gorda Sound, et allons nous abriter au sud de l’île Prickly Pear. Le mouillage est très beau, une côte rocheuse dans les tons ocre et une eau turquoise, mais le vent fort passe par dessus l’ile et retombe en violentes bourrasques, en tout sens, et les bateaux tournent autour de leur ancre jusqu’à se retrouver parfois vent arrière. Thé et soupe sont appréciés pour se réchauffer et tout le monde est au lit de très bonne heure.

Le matin, les hommes vont faire les formalités à Spanish Town, et nous nous accordons tous pour aller trouver un mouillage plus abrité, mais les mouillages sont assez saturés et beaucoup d’endroits ont été équipés de bouées. Nous finissons par trouver une bonne place avec Mimosa tout au fond de Biras Creek, nous voici enfin à l’abri du vent, accueillis par une jolie tortue. Juste le temps de manger tranquillement, Mimosa et nous avons la visite de voisins pas très sympas qui nous trouvent un peu proche de ceci ou de cela … bref, nous repartons rejoindre Seaview sur le mouillage au vent derrière la barrière de corail à côté d’Eustatia…. par 25 nds, comme diraient mes collègues ‘ça ne sent pas le moisi’ , mais au moins nous sommes seuls ici ! Les débarquements en annexe pour aller d’un bateau à l’autre sont assez acrobatiques, mais ne nous empêchent pas de passer une bonne soirée à bord de Mimosa pour les parents et de Siminoé pour les enfants.

Cogitations pour trouver où s’abriter de ces 2-3 m de houle du nord et de ce vent de nord-Est toujours aussi fort … Nous visons la Côte sud ouest de Virgin Gorda, reprenons la passe pour sortir du Gorda Sound, la côte est superbe et nous naviguons à bonne allure sous solent seul, après une petite pause technique pour réparer le guindeau de Mimosa qui a eu un court circuit. Nous croisons la régate de ces immenses voiliers qui tirent des bords au près, et prenons la passe pour atteindre « pond bay » protégé côté ouest par la barrière de corail … plus ou moins ! Nous sommes secoués toute la nuit par une houle de travers… encore un endroit qui doit être fabuleux par beau temps, mais depuis 10 jours, la météo n’est pas avec nous.

Départ le lendemain au lever du jour pour « les Baths » plage célèbre pour ses rochers de granit qui créent de petites piscines turquoises.
Mouillage sur bouée obligatoire, nous sommes les premiers, nous ne nous mettons pas au premier rang car la houle est forte et lève à l’approche de la plage. Un grain nous accueille pour changer … nous prenons le petit dej en famille et commençons l’école le temps que ça se réchauffe un peu. Luxe de la connexion, nous captons un wifi ouvert qui me permet de mettre un jour le blog, et aux filles de faire les CNED en ligne.
En fin de matinée nous partons tous à la nage vers la plage, le spectacle est grandiose, nous faisons un tour entre les rochers pendants que les enfants jouent dans la vagues, l’endroit est fabuleux, et nous sommes quasiment seuls, certainement à cause du mauvais temps, mais nous avons la chance d’avoir une super éclaircie par rapports aux jours passés. Il ne nous faut pas longtemps pour décider de pique niquer là … et comme on ne peut débarquer qu’à la nage, les bidons étanches de survie sont vidés de leur matériel et deviendront pour quelques heures bidons pique nique, on se marre bien en arrivant à la plage avec nos bidons devant les quelques touristes de l’île. Après une bonne séance de sauts du haut des rochers, retour aux bateaux pour changer de mouillage, plus que jamais à la quête d’un vrai abri !

3 réflexions sur “BVI – Virgin Gorda

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s