Antigua et Barbuda

50 milles séparent la pointe Malendure en Guadeloupe de English Harbour, notre port d’entrée à Antigua.
Le vent est très irrégulier le long de la côte guadeloupéenne, puis s’établit bien une fois dépassée la pointe.
Antigua est une petite île de 280 km2, un peu aride, et English harbour, bon abri à Cyclones, fut le repaire de toute la flotte anglaise du temps des amiraux Rodney puis Nelson, il en reste de nombreuses fortifications.
A l’approche, ce qui frappe surtout ce sont les deux groupes de mats que ‘on devine de loin, immenses à sur la gauche, et minuscules sur la droite …. nous filerons rejoindre nos copains du coté des ‘minuscules’, tout en admirant les formidables yachts de l’autre côté, aux coques ‘miroir’. Petits tours à terre pour découvrir les lieux, les anciens bâtiments de pierre et de brique de l’arsenal ont été reconvertis en ateliers, musée, hôtel… donnant un charme unique à cet endroit. Habituelles démarche d’immigration, particulièrement complexes ici, il faut passer par 3 bureaux pour les douanes, l’immigration, le parc naturel … et toujours la chasse au wifi pour le CNED, avec en particulier les évals de langue à faire en ligne.
Nous assistons à l’arrivée des concurrents de la traversée de l’Atlantique à la rame. Après plus de 2 mois en mer, et des conditions difficiles, les rameurs sont accueillis par les cornes de brume des voiliers au mouillage tout d’abord, relayés au fur et à mesure de leur avancée vers la marina par les retentissantes cornes des énormes yachts, c’est très émouvant de voir ces marins de tous horizons saluer l’exploits de ces rameurs.

Comme d’habitude nous courrons aussi les magasins de bricolage divers et varié pour faire les appros de gaz et autres petits accessoires pour l’entretien du bateau…
Un passage à la pompe gasoil … le dernier date du Cap Vert (5000 km avec 100 litres de gasoil !), et nous partons avec les bateaux copains pour la Côte au vent, et pénétrons dans la grande baie de ‘Non Such bay’ par la passe sud, en longeant Green Island. Cette baie ouverte sur le large est protégée par la barrière de corail, nous nous avançons vers cette barrière pour mouiller dans 2m d’eau turquoise …. voilà de quoi nous guérir de la nostalgie des Tobago Cays. On prend les même et on recommence ;-), nous voici mouillés aux Côtés de Mimosa et Seaview, Tsaelou et Séquoia nous rejoignent le lendemain.
Snorkeling, planche à voile et kite, tout le monde se régale. Gael réussi à attraper quelques langoustes, et Valentin me ramène un énorme lambi… reste à trouver comment le préparer!?! Tsaelou, les pros en la matière, assurent l’aide en ligne par VHF et avec leurs bons conseils on arrive à cuisiner la chose, même si le « démoulage » à coup de marteaux est un vrai carnage.
Tsaelou a repéré un petit coin de plage t-sur green island, tout bien aménagé avec tables, fauteuils, et même le parasol… RDV le soir pour un apéro plage avec les 5 bateaux et les amis de Seaview venus de France pour une bonne semaine.

Nous partons ensuite ensemble pour Barbuda, belle nav en groupe, c’est toujours plus sympa d’avoir les copains en ligne de mire, peaufiner ses réglages, et se faire quelques belles photos les uns des autres, et quelques vannes par VHF.
La passe nord est un peu plus compliquée à prendre, nous slalomons entre les patates de corail, à vue car les cartes électronique sont un peu décalées, nous choisissons notre voie à la couleur de l’eau.

Barbuda est encore plus sauvage, avec seulement 1500 habitants et un seul village.

Nous allons mouiller à Spanish point la pointe sud est, la plus reculée, abritée du large par la barrière de corail, cette fois un bon petit slalom entre les patates de corail depuis Cocoa Point, dans des camaïeux de bleus turquoise incroyables. Nous mouillons dans 2-3 m d’eau, et partons vite explorer tout ça avec masque tuba. Beaucoup de raies pastenague sous les bateaux, et de très jolies patates de corail pleines de vie. Les enfants s’éclatent ensemble sur la plage, et Valentin, après une petite bataille, nous ramène enfin une énooooorme langouste ! Récompense des heures de fouilles de rochers en apnée … celle ci est magnifique et nous nous régalons à 9 au diner !

Nous trouvons aussi de beau lambis et perfectionnons notre technique de préparation, en les sortant de leur coquille en les « pendant » , moins violent, mais dans le genre supplice lent, je ne sais pas ce qui est mieux pour la bête, mais pour nous c’est plus propre, au bout de quelques heures la coquille finit par tomber. Un peu de tri, un passage par le freezer pour attendrir les chairs, et cuisson, la chair du lambi est très parfumée et toute la famille apprécie.

Quelques super journées puis le temps change et les grains s’enchainent. Seaview repart vers Antigua déposer leurs amis, Tsaelou vers St Martin et nous partons avec Mimosa et Séquoia au mouillage de Low Bay le long de la grande plage de Barbuda, d’où nous rejoindrons le village de Codrington. Nous naviguons sous les grains, arrivons et mouiller à côté d’un outremer 50, ça en fait des outremer par ici ! La plage est magnifique, nous la rejoignons en annexe et laissons les enfants pour aller faire les formalités… c’est un peu sportif, il faut porter l’annexe pour traverser la dune et atteindre le lagon intérieur de l’île, que l’on traverse en annexe sur un mille, pour rejoindre le village.

Dans ce village un peu coupé du monde (l’aéroport de l’ile est privé, par de desserte régulière ni par avion ni par bateau), nous mettons un peu de temps à trouve les administrations … pas beaucoup d’indications et les bureaux sont presque chez l’habitant (on voit télé, clavier électronique, vélo dans la pièce attenante au bureau de l’immigration, dans lequel s’empilent anarchiquement les cartons de formulaire de clearance remplis par les visiteurs), comme partout, le fonctionnaire est sur youtube quand on arrive !

On resterait bien un peu par ici, mais si on veut avoir un peu de vent pour rejoindre St Barth, il faut partir demain..

Nous avons appris ici, avec énormément de tristesse le décès d’Alexandre, préparateur nautique à Soubise, qui nous avait conseillés et aidés à préparer le bateau, toutes nos pensées vont vers lui et ses proches.

 

Une réflexion sur “Antigua et Barbuda

  1. Superbes images et commentaires d’une famille heureuse au bout du monde qui accepte de partager leur épopée pour faire rêver les amis ou inconnus. Merci

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s