Dominique

Après la remise à l’eau du bateau, nous allons au mouillage de Ste Anne, pour partir dès le lendemain pour la Dominique. Nombres de mouillages nous tenteraient ici en Martinique et on part avec un goût de trop peu, on pourrait rester des semaines ici, entre mouillages et randos, il y a tant à faire … Mais on se dit qu’on peut revenir facilement ici et préférons aller explorer des îles plus isolées.Avec ses carènes impeccables le bateau glisse sous le vent de la Martinique, et dans les accélérations de vent de la pointe nord de l’île monte à 16Nds, un record en dehors des surfs dus à la houle. Même scénario à l’approche de la Dominique et nous décidons tout de même à prendre un ris (réduire la surface de la grand voile), car les copains déjà arrivés sur place nous préviennent qu’il y a de grosses rafales sous le vent de l’île.
Qu’il est bon de reprendre la mer après ces journées de chantier, pour une belle étape de 70 milles en 7h30, ça fait une jolie moyenne. Même s’il y a un peu de houle entre les 2 îles, c’est un régal.

Autour de la Dominique les fonds descendent très vite. Tsaelou a osé mouiller dans 20 m d’eau, avec 2 amarres tendues à terre comme indiqué dans les guides. De notre côté nous préférons prendre une bouée comme Seaview, pour pouvoir partir sereins en excursion. Octavius, alias Octopus / Seacat, qui gère les bouées (nous passons par son jardin pour aller à terre), nous sert de taxi guide pour une journée dans l’île. Située entre la Dominique et la Martinique, français et anglais se sont comme dans beaucoup d’îles battus pour prendre possession des lieux… la langue officielle est l’anglais mais on peut apprendre le français à l’école, et comme le dit notre guide, on parle « Broken English and Broken French » … et on a effectivement un peu de mal suivre parfois.

D’abord un petit coup d’oeil au jardin botanique, on aura du mal à arracher les enfants aux lianes …. tandis qu’on est impressionnés à la vue d’un bus écrasé sous un arbre depuis le dernier ouragan. Nous sortons ensuite de la ville pour rejoindre un départ de rando vers Middleham Falls, 1h de marche dans la forêt luxuriante, sur un sentier bien aménagé, jusqu’à la cascade, impressionnante chute de plus de 60m, on va à la nage jusqu’au pied le la chute, le souffle d’air est impressionnant, on a du mal à ouvrir les yeux et respirer ! Quand on lève les yeux vers le ciel, le paysage est tout aussi saisissant. L’eau est assez fraîche …. d’après les enfants on voit plus clair les yeux ouverts sous l’eau (sans lunettes) qu’en dehors ;-).

Nous revenons par le même sentier, pour rejoindre ensuite Titou Gorges, un des lieux de tournage de Pirate des Caraïbes. Un premier saut pour les courageux , de 5m de haut entre les 2 parois de la gorge, puis nous remontons le courant à la nage, assez tranquille au départ dans cette faille qui serpente dans la roche, puis à l’approche de la chute d’eau le courant devient violent. Les guides sur place nous indiquent un petit bassin à l’écart du courant (là où ils se cachent à l’abri des cannibales dans le film) où patienter le temps que l’on remonte à tour de rôle la petite chute … que l’on redescendra d’un grand bond en avant :-). Il est 15h et la pause casse croute est bien méritée ! En route le guide s’arrête pour nous montrer des noix de muscade, nous faire sentir de la cannelle toute fraîche ou de la citronnelle, cueillir de la carambole. Nous enchainons ensuite sur les Trafalgar Falls, 2 grandes cascades dans un cirque de verdure, que l’on atteint en escaladant de gros blocs de pierre. Les plus courageux, et les enfants, bien accompagnés par Octavius, montent tout en haut, jusqu’aux sources chaudes, très très chaudes(40 degrés ) !
Nous redescendons à la tombée de la nuit, les chauve souris commencent à tourner autour de nous, et pouvons remercier notre guide qui a accompagné avec beaucoup d’attention les enfants dans les passages difficiles, tout en prenant le temps de les faire boire à la source dans une feuille de bananier. (pour info : Sea Cat Tours, www.seacattours.com)

Pour bien conclure cette intense journée, nous avons RDV dans un petit resto avec les autres bateaux, et nous faisons avec joie la connaissance de Krysfill, équipage parti de Méditerranée, que nous n’avions pas encore croisé.

Il y a une piscine et les enfants, qui n’ont surement pas eu encore assez de chutes et cascades, passent la soirée dans l’eau !!

Départ le lendemain pour Marie Galante, les copains restent encore quelques jours pour faire le nord de l’île.

3 réflexions sur “Dominique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s