Martinique

Après une belle nav avec Seaview, nous arrivons à Ste Anne, immense baie avec des centaines de bateaux mais hyper tranquille néanmoins. A part le retour vendredi soir des bateaux de loc et de charters, les autres semblent bien installés ici. Au premier abord, on est un peu surpris quand on vient des mouillages de rêve des Grenadines, mais on redécouvre une vie de village ici, un saut d’annexe suffit pour avoir croissants et baguettes fraîches pour le petit déjeuner. Et quand en plus on se relaie avec les batocopains, c’est encore mieux. Le petit bourg de Ste Anne est agréable avec ses commerces où l’on retrouve avec plaisir quelques produits de chez nous, ses petites dames qui font frire les accras dans la rue, et ses charmantes terrasses sur l’eau, accessibles directement en annexe, trop classe ! Il y a tout ce qu’il faut ici et on comprend que certains s’installent à ce mouillage pour une longue durée. (Comme dirait en plaisantant notre ami Jean Paul de Apache, on a ici la plus grande maison de retraite de la Martinique !). Pour nous pas encore la retraite, la première mission est de récupérer notre moteur de guindeau qui attend depuis 2 semaines à la poste du Marin, on en profite du déplacement pour faire un gros tour de laverie avec les copains. Montage du nouveau moteur, tout fonctionne nickel… Ouf ! Il nous reste à préparer le chantier à venir, remplacement des haubans (une petite fissure sur une chape détectée à Mindelo avant la transat), révision des vérins de barre (une petite fuite sur un des vérins), et sortie de l’eau pour refaire l’antifouling et revisser une anode qui s’est desserrée… et qui n’est pas accessible sans démonter l’hélice. Quelques tours des ships et chantiers locaux pour organiser tout ça, et on peut enfin partir en excursion. Un pique nique à la plage avec Seaview, sur le très beau spot de cap Chevalier, il y a pas mal de vent, alors je ne résiste pas à louer une planche. Les enfants s’éclatent dans les lianes d’un « figuier maudit ». On enchaine sur le gros ravitaillement : décathlon d’abord pour remplacer une palme cassée et qqs vêtements pour les enfants. Youpi je trouve une planche soldée à moitié prix, depuis 6 mois que je promène mon gréement sans planche, adjugé. La journée n’est pas finie …. on part avec les copains au grand carrefour, gros plein comme aux Canaries il y a 3 mois… c’est super de retrouver plein de choses qui nous manquaient, mais les prix ici sont en gros 1,5 fois ceux de métropole et avec 2 caddies de courses de base, on a une facture à 4 chiffres, ça calme !
Il ne reste plus qua caser tout ça dans la petite voiture de loc, donc imaginez : les sacs de plage avec palmes masque tuba bien sur, les courses de décathlon, la planche à voile, et 2 pleins chariots ….. c’est pas compliqué, il y en a partout. Mais ce n‘est pas fini il faut encore ramener tout ça au bout du ponton, et faire les aller – retour en annexe de nuit jusqu’au bateau ! Le meilleur est bien sur pour la fin, réussir à ranger tout ça sur le bateau !! après cette journée bien remplie, on part le lendemain, pas de très bonne heure, faire un tour dans les terres et visitons les jardins de Balata. Les enfants sont enthousiasmés, et jouent les guides dans les allées. Les ponts de singe offrent une vue aérienne sur les jardins.
On laisse passer un gros coup de vent puis nous allons au mouillage des Anses d’Arlet où nous retrouvons Jubilacion et Tsaelou. Au programme, paddle, snorkeling, et une petite rando avec Simon jusqu’à l’anse chaudière, pendant que les filles font école à bord de Seaview.
Le soir les RDV avec les 4 bateaux pour un « apéro plage » … les enfants restent dans l’eau jusqu’à la nuit.
Le lendemain, surprise du jour, passage du Père Noël : ce sera un baptême de plongée pour les 3 enfants, avec Ewenn et Titouan de Tsaelou. L’accompagnateur est extra , prend le temps de faire une belle balade avec chaque enfant, en leur faisant toucher anémones, éponges et coraux et même un serpent de mer pour Simon. Le plus dur pour lui est de retenir les enfants de descendre trop bas … il faut dire qu’ils descendent maintenant en apnée bien plus bas que les profondeurs autorisées pour les baptêmes en bouteilles !
Les fonds sont superbes à la pointe où nous plongeons, c’est un super moment pour tous et un souvenir à vie pour les enfants.

2 réflexions sur “Martinique

  1. Bonne fête mon filleul. Je profite de la Saint Valentin pour vous remercier tous les deux de ces petits moments de bonheur que vous nous faites vivre. C’est une tranche de vie fantastique, le rêve pour les parents comme les enfants, Carine les photos sont magnifiques. Bon vent, nous attendons la suite avec impatience.
    François

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s