Bequia, Ste Lucie

Départ de Canouan, Seaview s’arrête pour mouiller à Petit Nevis tandis que nous poursuivons la route jusqu’à Bequia pour rejoindre Tsaelou. Nous contournons la pointe de l’île et ses big Cays, étrange spectacle d’un cargo échoué entre les ‘cays’ , puis des habitations troglodytes dans la falaise au ‘Moon Hole’, nous arrivons dans la baie sous un énorme grain. Pluie et brouillard on n’y voit plus grand chose. Nous retrouvons Tsaelou mouillé dans 2 m d’eau devant la promenade bordée de petits restos typiques. On a beau être dans une immense baie avec de nombreux bateaux, l’eau est d’une clarté incroyable, du bateau on voit le moindre oursin au fond. Un petit tour à terre avant de rejoindre Tsaelou à leur bord et c’est le coup de coeur immédiat. A hauteur de nos bateaux, les petit restos avec leurs pontons à annexes, et une minuscule promenade entre mer et terrasses colorées. Puis on rejoint le coeur du village, boutiques colorées, marchands de légumes, c’est plein de vie et très authentique. Nous passons 2 journées super agréables entre CNED, courses (on ne trouve pas grand chose dans les épiceries … ou des choses plutôt surprenantes comme les pots de mayo de 2kg, mais pas la moindre tablette de chocolat ou paquet de café), baignades et soirées avec les copains. Une bonne glace à la terrasse de Ginger Bread …3 mois qu’on en rêvait, si si ! Apéro avec les batocopains au Fig Tree, avec sa super bibliothèque de livres pour enfants… pendant que les parents savourent leur pinacolada, les enfants dévorent des bouquins, c’est pas beau ça ? Le super wifi de chez Tommy’s permet à Camille de rattraper un peu de retard en espagnol. Ici on pêche encore la baleine, aussi le bar « Whale Boner » est fait d’os de baleines.

Pour couronner le tout, on déniche du boeuf haché surgelé …. le premier depuis l’Espagne, et on se lance dans des burgers maison, un festin !!!
Il faut dire que depuis quelques temps, on se nourrit surtout de ce qu’on trouve plutôt que de ce dont on aurait envie … changement radical de mode de consommation, rassurez vous on survit très bien, mais il faut parfois un peu d’imagination pour arriver à varier. Et trouver un peu de viande, ou craquer pour une énorme langouste d’un pêcheur local devient le top du top ;-). On se régale aussi de mangues et de fruits de la passion.
La vie est vraiment douce à Bequia, et on aurait bien prolongé encore, mais RDV est pris en Martinique pour mettre le bateau au sec pour le carénage, il nous faut penser à remonter pour préparer ce chantier (ça faisait longtemps qu’on n’avait pas parlé bricolage, non ?). Un moteur de rechange pour notre guindeau nous attend aussi à la Poste du Marin en Martinique.

Il faut faire des choix, on ne peut pas s’arrêter partout, alors nous sautons St Vincent dont les reliefs sont magnifiques, puis longeons Ste Lucie et ses 2 pitons, puis ses minuscules anses bordées de cocotiers, jusqu’à Marigot Bay. Nous pénétrons dans une faille pour arriver à ce mouillage, qui est un trou à cyclone (abri pour les bateaux en cas de cyclones), petit rond au milieu de la mangrove, changement de décor, ici se mêle le sauvage de la mangrove, aux aménagements un peu ‘disneyland’ d’un hôtel de luxe et petits restos plus modestes au bord de l’eau qui donnent un certain charme à ce lieu. Les boat boy aussi ont un certain charme, il y a Michel d’Oléron qui vient nous parler de Boyardrville, et Santa Claus avec son bonnet de Père Noel qui vient nous proposer des bananes et du pain. Ils parlent tous français, cela nous surprend d’entendre parler notre langue. Nous nous mettons à la bouée de la marina, qui nous donne accès à la piscine et terrasse de l’hôtel … ce n’est pas spécialement ce qu’on cherchait mais le luxe des transats au bord de la piscine, avec serviettes moelleuses pour tout le monde, et du wifi haut débit est apprécié par tous :-), d’autant plus que l’eau est trop trouble ici pour le plongées, on n’y voit absolument rien.

Comme le mouillage est tout petit, et les restos tout proches, nous nous accordons avec Seaview une soirée « pâtes et film » pour les enfants à bord de Siminoé, et resto pour les adultes.

Un dernier tour à la piscine et nous partons en fin de matinée pour le mouillage de Ste Anne en Martinique. Nav bien sympa au près avec Seaview qui nous donne l’occasion de faire quelques photos les uns des autres en nav …. on est assez surpris ensuite de se voir de l’extérieur !! On ne pensait pas que notre coque au vent sortait autant de l’eau 😉 …

Nous voici en Martinique, étrange sentiment avec ce ‘retour en France’ qui marque le milieu du voyage. Quelle aventure nous avons vécu depuis que nous avons quitté les Canaries et l’Europe il y a 3 mois. Certains bateaux traversent directement des Canaries vers la Martinique, nous ne regrettons aucunement nos détours par le Sénégal, le Cap Vert et Grenade, ce sont des souvenirs extraordinaires. Nous retrouvons la civilisation avec à la fois joie et pincement au coeur après ce vagabondage. Mais heureusement nous n’en sommes qu’à la moitié, c’est un petit ‘retour au stand’, nous savourons une bonne baguette fraîche, des accras tout chauds et un bon fromage 🙂 !

7 réflexions sur “Bequia, Ste Lucie

  1. Je suis bien content d’avoir de nouveau de vos nouvelles : Siminoé se faisait rare, on en viendrait à regretter les jours de traversée de l’Atlantique où on avait droit aux nouvelles quotidiennes. Vous semblez avoir découvert le paradis sur terre. Profitez en : le climat en métropole est franchement morose .. et en plus l’hiver ne ressemble pas à un hiver, c’est mou et moche ! Nous sommes allés le week-end dernier à Marseille chercher mon livre d’Histoire familiale qui y a été imprimé ; il est superbe et j’en commence la diffusion ; il en restera encore quand vous reviendrez ! Bises à tous Papalu

    J'aime

  2. Coucou la p’tite famille !!!
    En effet nous avions hâte de lire la suite de l’aventure !!! 😉
    Pour infos, les parents seront à Cuba du 1et au 14 avril. Voilà il n’y a plus qu’à prendre rdv !!
    Gros bisous à vous 5 !!!

    J'aime

  3. C’est marrant, ici on mange de la viande tous les jours si on veut, il y a un Mc Do à chaque coin de rue ou presque, on a du Wifi haut débit à gogo et le moteur de mon antique voiture tourne comme une horloge … et pourtant c’est bizarre, je n’arrive pas à vous plaindre 😉
    C’est quoi la suite de votre programme ? Depuis que vous avez fait la transat’, on a presque l’impression que ça y est, vous êtes arrivés et vous allez bientôt faire demi-tour, mais comme tu le rappelles vous n’en êtes qu’à la moitié du voyage …

    bises et continuez à bien profiter !

    J'aime

    1. hihi, d’ailleurs on ne se plaint pas trop … :-). Pour le programme, ces jours ci le bateau est au sec pour quelques jours de chantier (ça nous manquait !!!), on repart en principe mardi avec pour objectif Cuba fin mars. Et entre les 2 : la Dominique, les Saintes, La Guadeloupe, Antigua, Barbuda, Iles vierges, Rep Dom, Turk et Caïcos.
      Voilà voilà …. Plein de bisous et on vous souhaite un peu de froid pour la neige !!

      J'aime

      1. C’est bien ce qui me semblait, vous n’êtes pas encore prêts de rentrer … Quel programme ! Et après Cuba ? En gros la Floride, New York, et retour en ligne droite, toutes voiles dehors ?

        A part ça merci pour la leçon de géographie (mieux que le CNED !) , je viens de découvrir l’existence de Turk et Caïcos … D’après les photos (merci google) l’endroit a l’air « potable » ! Température oscillant toute l’année entre 25 et 30°, ça pourrait friser la monotonie.
        Et attention tout de même, environ 50 000 habitants sur ces îles, soit 20% de plus qu’à Angoulême, sur le papier cette foule immense pourrait vous inciter à rebrousser chemin … mais en fait non, c’est sur un territoire 40x plus grand, donc vous pouvez foncer sans crainte sur Turk et Caïcos, aucun danger de s’y sentir comme dans le RER un jour de grêve…

        Bises aussi – vous avez choisi la bonne année pour partir, car comme vous le savez côté ski vous ne ratez rien cette année ! Décidément la chance vous « poursuit », aucune ombre au tableau de ces extra-vacances…

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s